Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Actualités

L'habitat, des devoirs pour les élèves de Seuil d'Argonne

14/02/2019
L'habitat, des devoirs pour les élèves de Seuil d'Argonne

Source et photo : L'Est Républicain - édition du 9 février 2018


L'habitat, un exercice pour les élèves

L’école de Seuil-d’Argonne travaille avec le Vent des Forêts sur l’idée d'habitat. Cela entre dans un projet pédagogique, mêlant art et culture. Les enfants créent des maquettes.

Le projet "Habitat proche et lointain" s’est concrétisé courant juin, après une réunion d’information organisée en mai pour découvrir les différents partenaires meusiens. L’équipe enseignante a souhaité amener les enfants à explorer le grand domaine des arts du visuel.

Dans le cadre du projet pédagogique artistique et culturel de l’enfant, il est souhaitable qu’un des arts de l’espace, du son, visuel, du langage, du spectacle vivant, du quotidien, culture scientifique et technique, soit abordé une fois dans son parcours.

L’association Le Vent des forêts a mis en relation les enseignants avec l’artiste Marion Bouture qui interviendra dans l’école. Elle leur a conseillé de se rapprocher du conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement de la Meuse. L’équipe a rencontré Pauline Barnier (notre entretien d’hier) et sélectionné des objectifs pour enrichir l’intervention de l’artiste.

Un gratte-ciel de 3 mètres

Pour une intervention, elle a proposé aux enfants de relever des défis en réalisant des constructions d’après des plans. Ainsi avec du sucre ils ont construit un igloo. Avec de l’argile qu’ils ont malaxée, ils ont bâti des maisons. A l’aide de papier, de bâtonnets et d’élastique ils ont créé un tipi.

Après avoir fait tremper de l’osier dans l’eau pour l’assouplir, ils l’ont tressé autour de tiges de noisetier. Enfin avec des plaquettes de bois, les enfants ont réalisé des gratte-ciel d’1,61 mètre pour les CE et de 3 mètres pour les CM qui ont dû également classer différents habitats en fonction de leur année de construction.

Tous ces ateliers, réalisés en fonction de l’âge des enfants, leur ont permis de développer leur sens de l’observation, de s’informer et de créer.

Les motivations de l’équipe enseignante

Dans le cadre du parcours éducatif, artistique et culturel, l’art plastique n’avait pas encore été abordé à l’école. L’architecture et plus spécifiquement l'habitat proche et lointain par le biais des arts plastiques permet de donner du sens aux apprentissages. Cela fédère les enfants autour d’un projet collectif. Ils découvrent la richesse du patrimoine local. Ils abordent le volume, un processus peu connu par les élèves.