Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Actualités bibliothèque

Un livre pour couronner les As

14/02/2019
Un livre pour couronner les As

Source et photo : L'Est Républicain - édition du 30 octobre 2018



À la suite de son projet de commémoration des terrains d’aviation qui ont accueilli des pilotes émérites durant la Grande Guerre, Jean-Pierre Mangin sort un livre qui revient dessus.

Le chapitre final de cette « aventure qui dure depuis deux ans ». La possibilité de pérenniser son travail de recherche. Samedi 3 novembre, le Barisien Jean-Pierre Mangin présentera officiellement le livre « Les As de l’Aviation en Meuse (1914-1918) » qui retrace le projet mémoriel qu’il a mené afin de rendre hommage aux pilotes qui se sont illustrés en Meuse durant la Grande Guerre.

S’il a fait carrière dans l’assurance, Jean-Pierre Mangin est autant un passionné d’histoire que d’avion.

Quand il tombe un peu par hasard sur l’édition meusienne d’un petit atlas intitulé « Terrains d’aviation militaire de la Première Guerre mondiale », publié à l’initiative de l’Association des anciens aérodromes, il découvre non seulement qu’il y avait 92 terrains d’aviation sur le territoire départemental durant le conflit, mais surtout que 39 d’entre eux (sur 43 communes) avaient accueilli ce que l’on appelle un As, un pilote qui avait obtenu au minium cinq victoires homologuées.

« La notion d’As est une invention journalistique qui date de 1916 », indique Jean-Pierre Mangin. « L’état-major l’a trouvée intéressante, c’était un moyen de propagande. »

C’est au Service historique de la défense, à Vincennes (Val-de-Marne), qu’il apprendra à connaître les noms de tous ces héros, qu’il se familiarisera avec les escadrilles au sein desquelles ils ont fièrement servi, mais surtout qu’il répertoriera les communes où ils se sont distingués.

Et de proposer alors aux localités concernées de le matérialiser. Jean-Pierre Mangin : « La plupart des maires ignoraient ce qui s’était passé, je les ai convaincus de poser un panneau, ils ont totalement adhéré à l’idée qui valorisait leur village. »

Ancien président de l’Académie mondiale de philatélie, il n’oubliera pas d’associer à chaque fois un souvenir philatélique.

Senard figure dans ce livre qui peut être emprunté à la bibliothèque.