Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Le soleil se couche sur Senard (Photo V. Kubler)
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Le soleil se couche sur Senard (photo V. KUBLER)
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Le soleil se couche sur Senard (photo V. KUBLER)
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Commune de Seuil d'Argonne
Actualités bibliothèque

Dominique Hennequin protecteur de l’environnement

07/11/2018
Dominique Hennequin protecteur de l’environnement

Source et photos : L'Est Républicain - Edition du 5 novembre 2018

La bibliothèque communale et la bibliothèque départementale ont accueilli Dominique Hennequin, réalisateur du film « Haïdar, l’homme qui plante des arbres ».

Dominique Hennequin répond aux questions de Carole Tondeur de la BDM


Dans son film, Dominique Hennequin traite de la mangrove au Sénégal (écosystème se développant le long des côtes protégées des zones tropicales et subtropicales, poussant dans un milieu à dépôt salin). Elle s’assèche entraînant la perte de poissons. La culture du riz devient impossible, faute d’eau. Le sénégalais Haïdar El Ali lutte contre le massacre des arbres entre le Sénégal et la Gambie. Les Gambiens viennent, illégalement, les couper, au Sénégal pour le revendre aux chinois.

Avec son équipe Haïdar replante différentes graines d’arbres avec des méthodes différentes donnant des résultats satisfaisants. Actuellement il y a 15 000 hectares qui ont été replantés.

Les résultats sont différents en fonction des zones. Il y a des zones où la repousse est de 90 à 95 % (verte), une autre zone est entre 70 et 75 %. Dans la zone dite rouge la repousse est de l’ordre de 2 %.

Haïdar a été deux fois ministre (écologie puis environnement) au Sénégal. Il a été candidat à la députation mais n’a pas été élu.

Désormais il n’est plus que planteur. Il fait des plantations. Le bénéfice de la vente des arbres lui permet de rémunérer des planteurs et des récolteurs. Pour arroser les plantations (graines) il a des composteurs et le jus des composteurs sert à arroser les graines d’arbres.

Son action est soutenue par des fondations notamment Yves Rocher, Beauval Nature, Danone. Son objectif est de replanter tout l’ouest africain. Il y en aurait pour 200 millions de dollars.

Tout un parcours

Après la projection, le public a participé à un échange très intéressant avec Dominique Hennequin. Celui-ci a connu Haïdar lors de la COP 15 en 2009 à Copenhague. Il a trouvé en Haïdar l’incarnation du héros de Giono (l’homme qui plantait des arbres). Le film a été tourné en deux temps : en juin et en novembre (saison des pluies) pour pouvoir suivre la pousse des arbres. Il a été filmé sans préparation, naturellement, sans répétition. Pour lui Haïdar est « un homme cohérent dans ses démarches, qui ne cherche pas à s’enrichir, il est vrai ».


              

60 personnes ont assisté à cette séance de cinéma. Ils ont été accueillis par Catherine Teinturier, adjointe au Maire et par Frédérique Serré, Conseillère Départementale.

 Le débat qui a suivi la projection du film a été très enrichissant. Le pot de l’amitié, clôturant cette belle soirée, a permis à tous d’échanger notamment avec le réalisateur, Carole ou Loïc de la BDM ; de consulter les ouvrages présentés, sur le Sénégal…

Une belle réussite pour les bénévoles de la bibliothèque communale.